Venir en bateau sur Santorin

Les plus pressés de se rendre sur Santorin prendront l’avion. C’est d’ailleurs la majorité des visiteurs de l’île qui choisissent cette solution. Pour les délais, bien sûr, mais aussi par simplicité.

Néanmoins, visiter Santorin et ne pas en profiter pour visiter le reste de la Grèce, les Cyclades ou la Crète est dommage. Ceux qui ont le temps et l’envie de visiter d’autres îles choisissent donc naturellement le bateau pour naviguer d’île en île. D’ailleurs, dans tous les cas de figure, il absolument se faire préciser et bien valider si le billet est un billet aller simple ou aller-retour.

Santorin, vue sur la mer et un bateau

Navire de croisière au large de Santorin

Venir à Santorin en bateau

Pays de marin, la Grèce dispose de solides liaisons entre le continent et les îles. Les autochtones utilisent d’ailleurs principalement ce mode de transport et à part les risques météo (et les vents très forts qui empêchent certains jours la navigation), il n’y a aucune raison de ne pas préférer le bateau. Les transferts sont courts et les bateaux en très bon état.

Il existe plusieurs types d’embarcations :

  • Les bateaux de croisières (mais il y a peu de chances pour que ce soit votre cas si vous lisez ceci)
  • Les ferries et les bateaux de transport de passagers
  • Les navette rapides (catamarans parfois nommés « flying cat », hydrofoils, hydroglisseurs, hors-bord…)
  • Les voiliers et la plaisance

Pour se rendre sur Santorin, on trouve des navettes rapides en liaison avec les îles proches, beaucoup de bateaux de plaisance (mais il faut savoir naviguer, avoir son propre bateau ou choisir des vacances à bord d’un voilier – ce qui est tout à fait adapté pour visiter la Grèce au passage) et des bateaux de transports de passagers qui intéressent la majorité des vacanciers qui décident de prendre la mer.

Les gros bateaux de passagers sont confortables et modernes avec espaces familles, zones de loisirs (piscine, jeux), espace de restauration (bar, restaurant) et cabines privatives (moyennant un supplément). Les ferries acceptent toutes sortes de véhicules (camping-car, minibus).

Attention, les bateaux rapides ont la désagréable caractéristique d’amplifier le mal de mer. Attention encore, les délais de traversée annoncés nécessitent que toutes les bonnes conditions soient réunies (mer d’huile, vent de poupe, courant favorable…) et sur les bateaux rapides il est parfois interdit de sortir sur le pont.

Le port d’Athinios sur Santorin

L’arrivée se fait au port de Athinios (ATI), face à la falaise en plein centre de la caldera. L’approche es donc superbe. On déchante en mettant le pied terre. S’ensuit une montée sinueuse de 3km pour atteindre le sommet de la falaise. Le port est petit mais permet néanmoins de faire accoster 3 ferries en même temps.

Une fois débarqué, il convient de ne pas se faire avoir par les attrape-touristes, les porteurs de pancartes et les vendeurs à la sauvette. Sentiment de chaos total lorsque plusieurs bateaux sont à quais en même temps en train d’embarquer/débarquer leurs passagers mais une fois le moyen de transport trouvé (pour ceux qui ne sont pas véhiculés), tout rentre dans l’ordre.

À noter qu’un bus très très prisé relie Thera en 10 minutes et que plusieurs loueurs de voitures proposent leurs véhicules directement depuis le port à des prix variables et négociables. Les plus courageux pourront monter à pied (une petite heure) et auront certainenement l’agréable surprise de se faire proposer d’être déposé par un automobiliste sympa : le stop est une pratique courante.

Pour le voyage retour, l’embarquement se fait assez vite (il faut être présent 45 minutes avant le départ). Il y a d’ailleurs plusieurs compagnies installées dans le port qui permettent d’acheter les billets.

Fréquence des traversées et saisons de traversées

Tous les jours depuis Athènes. Plusieurs fois par jour en haute saison. On trouve des bateau de matinée tous les jours, des bateaux d’après-midi (3 fois dans la semaine) et un bateau de nuit (plus rare).

Il y a 4 saisons (les compagnies utilisent parfois la saison plutôt que les intervalles de dates) :

  • Printemps : du 1er avril jusqu’à début juin
  • Été : de début juin jusqu’à mi-septembre
  • Automne : de mi-septembre jusqu’à 31 octobre
  • Hiver : du 1er novembre jusqu’au 31 mars.

Prix des billets

De façon générale, les billets aller-retour sont bien moins chers que les allers simples. C’est la distance et le type de bateau qui fait le prix. Par exemple :

  • Athènes – Santorin coûte de 40 à 70 euros par adulte
  • Paros – Santorin coûte de 22 à 50 euros par adulte

Compagnies de ferries vers Santorin

Blue Star Ferries, Anek lines, Seajets, Zante, Hellenic Seaways, Golden Star Ferries.

Depuis la France

Il est possible de partir depuis Marseille en ferry, de faire escale / changement de navire à Athènes pour arriver enfin à Santorin. C’est un long voyage (presque 2000km). À réserver à ceux qui veulent coupler la visite de la Grèce avec les joies d’une croisière.

Depuis l’Italie, direction Santorin

La route régulière Brindisi / Corfou / Igoumenitsa / Patrasso est une des plus ancienne mais on trouve aussi des liaisons depuis Venise, Trieste, Bari ou Ancône.

Au départ d’Athènes, direction Santorin

Le port du Pirée est très bien desservi et la liaison avec l’aéroport se fait en métro. C’est depuis ce port que l’offre de transports est la plus importante. Il y a aussi les ports supplémentaires de Rafina et de Lavrio.

En ferry, il faut compter entre 7 et 12 heures. En catamaran ou bateau rapide, on gagne facilement plusieurs heures, les bateaux les plus rapides faisant la traversée en 4 heures.

Depuis les autres îles de Grèce

  • Ports et îles des Cyclades (de 35min à 10h de traversée) : Naxos, Paros, Ios (liaisons quotidiennes), Mykonos, Folegandros, Amorgos, Anafi, Kea, Koufonissia, Tinos, Kythnos, Serifos, Kimolos, Sifnos, Sikinos, Syros, Therasia, Milos, Sikinos,
  • Crète (entre 1h45 et 10h de traversée) : Heraklion (liaisons quotidiennes) et Lasithi – Ágios Nikólaos, Sitia, Réthymnon
  • Ports et îles du Dodécanèse (entre 4h30 et 16h de traversée) : Chalki, Karpathos, Rhodes, Cos, Kassos, Diafani

Photo : Ekaterina Vladinova