Musée préhistorique de Thira

Musée préhistorique de Thira

Le musée de la préhistoire de Santorin regroupe une belle collection d’objets préhistoriques découverts lors de fouilles sur l’île de Santorin et notamment sur le site d’Akrotiri, de Potamos et sur Megalochori. C’est surtout un des musées majeurs de Grèce concernant les temps anciens : les pièces exposées sont très bien restaurées et les couleurs toujours très belles même après plusieurs milliers d’années. Sur Santorin, c’est une des musées incontournables.

Ce qu’il y a à voir dans le musée

Le musée propose de parcourir les différentes époques depuis le néolithique (vers -7000 pour la Grèce) jusqu’à la période dite de Grotta-Pelos du cycladique  (-2800 avant JC) à travers 4 thématiques : l’histoire ancienne, la cité d’Akrotiri, la géologie, l’histoire de l’archéologie à Santorin. Akrotiri, la cité détruite par le volcan de Santorin se situe en plein dans l’époque cycladique pré-citée et la vie dans la ville y est bien expliquée : plan et maquette de la cité, élaboration d’une vie communautaire avec son organisation, échanges avec les autres cités.

À l’intérieur du musée, ce sont surtout des objets du quotidien qui ont pu traversé les âges qui sont exposés : bijoux, céramiques, sculptures sont bien représentés avec des vases, des jarres et des ustensiles rituels en bronze. Le musée présente aussi les somptueuses peintures murales d’Akrotiri et détaille les interactions entre Santorin et le reste du monde.

👍 Une des activités phares à Santorin est l’excursion en bateau jusqu’au volcan encore actif au centre de la caldeira.

Cliquez ici pour voir cette activité ou accéder à toutes les activités réservables.

Santorin n’est pas un lieu de fouilles très ancien. L’antique Thera qui surplomble la face ouest de l’île n’a suscité l’intérêt de la communauté scientifique qu’à partir de la fin du 19ème siècle. Juste avant, le géologue français Ferdinand Fouqué s’était intéressé aux éruptions volcaniques de Grèce et avait trouvé des preuves de vestiges préhistoriques.

Venir au musée

Le bâtiment est récent et a été construit sur les ruines d’une ancienne église détruite lors du séisme de 1956.  Il se situe au centre de Fira proche de la cathédrale et a été rénové en 1999 permettant un accès aux personnes à mobilité réduite. Le ticket d’entrée est très abordable. Ouvert à l’année mais fermé le mardi (en hiver), le musée ferme assez tôt ses portes au milieu de l’après-midi.

Idéalement, il faut visiter en parallèle le site préhistorique d’Akrotiri pour bien contextualiser et comprendre au mieux ce qui est exposé dans le musée préhistorique. Le musée plaira surtout aux fans d’archéologie. Il faut compter 1h pour en faire le tour en prenant son temps. Les explications (en anglais) sont parfois très sommaires et, soyons honnêtes, les enfants n’accrocheront pas à cette visite. Le musée est grand est réparti sur plusieurs étages : au premier étage se trouvent les expositions temporaires et aux second l’exposition permanente.

Il est possible de se garer en voiture juste devant l’entrée principale (côté rue Dekigala) mais pour éviter les marches, l’entrée de derrière depuis la rue Mitropoleos est aussi possible.