Akrotiri

Akrotiri

Akrotiri est un village situé au Sud de l’île principale de Santorin. Surtout connu pour son chantier de fouilles archéologiques, le village d’Akrotiri est une option intéressante pour loger sur Santorin à moindre coût et profiter d’un cadre aéré et différent des vues typiques de Santorin.

Situé à 10km du centre de l’île, il faut compter une vingtaine de minutes de voiture pour atteindre le village en passant par Megalochori. Tout en longueur, le village s’étire sur plusieurs kilomètres jusqu’au phare portant le nom du village à l’extrémité Ouest de l’île. Néanmoins, seul le cœur du village dispose des indispensables commodités.

Akrotiri, l’extrémité de l’île de Santorin

Comme le village se trouve en bout d’île et situé à plusieurs centaines de mètres des flots, la mer est bien visible : au Nord avec la vue sur la caldeira, à l’Ouest et au Sud avec la mer Égée à perte de vue. Là ou il n’y a pas encore de maison, se trouvent des cultures et des vignes.

👍 Une des activités phares à Santorin est l’excursion en bateau jusqu’au volcan encore actif au centre de la caldeira.

Cliquez ici pour voir cette activité.

Akrotiri est surtout un très ancien village de l’île. Ayant traversé les siècles, le village de 500 âmes possède un petit château nommé « Ponta » et appelé le « goulas » en plein centre du village. C’est une des 5 forteresses de l’île

Le principal inconvénient d’Akrotiri est lié à sa position géographique. Le village est éloigné du centre de l’île et le cœur du village dispose de seulement quelques commerces. C’est un de chute à considérer à condition d’être motorisé ou de se plier aux horaires des bus transitant par le village.

château médiéval d'Akrotiri

Le château d’Akrotiri

Akrotiri, lieu de fouilles incontournable

Arkotiri est surtout visité pour son immense chantier de fouilles situé au Sud du village du même nom. C’est un peu le Pompéi de la Grèce. L’intérêt des lieux est important pour les archéologues et pour les fans de civilisation antique mais la visite laissera une sensation un peu décevante pour la plupart des vacanciers. Les lieux sont couverts et on peut voir des maisons et des poteries en très grand nombre.

Les archéologues travaillent toujours sur le site et la plupart de la zone est encore à explorer. De très belles fresques ont été retrouvées sur place et la visite des lieux se marie très bien avec une visite du musée préhistorique de Fira.

Les autres choses à voir à Akrotiri

  • Le cœur du village historique est plaisant à visiter et peu touché par le tourisme de masse. Ses ruelles tortueuses et ses constructions compactes sont typiques des villages de l’île qui avaient besoin de se protéger des attaques pirates ;
  • Malgré le séisme de 1956 qui l’a endommagé, le château historique au centre du village, mérite un coup d’œil. Ayant appartenu à une famille de Bologne, il resta pendant longtemps hors de la domination turque. À l’intérieur du château se trouve un musée dédié aux instruments anciens. On y découvre les tsambounas, cornemuses grecques ;
  • La célèbre Red Beach se trouve au Sud du village. 5 autres plages se trouvent à proximité immédiate d’Akrotiri  ;
  • Comme dans tous les villages de l’île, il y a plusieurs églises et chapelles. Tentez donc de pousser la porte d’entrée de celles que vous croisez ;
  • Le phare d’Akrotiri, construction française de la fin du 19ème siècle, ne se visite pas mais il est possible d’en faire le tour et de pousser la balade presque juste aux flots et d’aller jusqu’à sa pointe.

Se loger sur Akrotiri

La situation géographique d’Akrotiri sur un promontoire et avec 3 faces donnant sur la mer fait que les logements ont plus de chance d’avoir une vue sur la mer qu’ailleurs sur l’île. La majorité des hébergements sont situés autour du centre historique (beaucoup d’hôtels et d’appartements). Un chapelet d’hébergements existent sur la face Sud du côté du site historique et quelques autres hébergements se trouvent en direction du phare.

Loger dans le centre du village historique est l’assurance de pouvoir réaliser les courses de première nécessité à pied. Le village historique, sans être extraordinairement charmant est agréable, sécurisant et permet de réaliser de petites courses, de prendre un verre en terrasse ou de se faire un petit restaurant. Pour les logements excentrés, la voiture sera nécessaire. Contrepartie de l’éloignement, la vue sur la mer est quasi assurée.

Côté coût, Akrotiri est moins cher que Fira ou Oïa mais il n’y a pas les vues à couper le souffle des cartes postales. Par contre, Akrotiri est plus cher que l’Est de l’île. Pour contrebalancer, le village n’a pas le côté station balnéaire que peuvent avoir ces points du chute de l’Est de l’île. C’est donc un bon compromis pour être dépaysé, au calme, ne pas trop souffrir de la foule et avoir de belles vues sur la mer.

Se déplacer vers Akrotiri

  • Pour venir sur Akrotiri depuis l’aéroport, il faut compter 25 minutes de voiture ;
  • La ligne de bus en direction de Fira fonctionne la semaine et le weekend. En soirée, il faudra prendre un taxi pour se déplacer.