Mission de forage à Santorin

Des recherches scientifiques sous-marines vont avoir lieu en mer Égée de mi-décembre 2022 à mi-février 2023. C’est le bateau de forage JOIDES Resolution qui se rendra sur site et notamment dans la caldeira de Santorin pour effectuer des carottages en mer profonde.

C’est une grande première pour le pays et aussi une des plus importantes missions océanographiques menée à ce jour. Pendant 2 mois, la trentaine de scientifiques qui composent l’équipe chercheront à faire la lumière sur le volcan de Santorin, son histoire et de façon plus globale sur l’arc volcanique de la mer Égée. En effet, si l’explosion du volcan de Santorin est bien connue, peu de personnes savent que la succession de volcans de la mer Égée s’étend d’Athène jusqu’aux Cyclades et que Santorin en est l’épicentre. Outre l’étude du volcanisme marin de la région, la mission scientifique devrait apporter de nouveaux éléments paléoclimatiques, c’est à dire des éléments utiles concernant le climat du passé pour comprendre le climat actuel et mieux appréhender le climat futur.

La mission prévoit 6 forages sous-marins descendant à plusieurs centaines de mètres sous le niveau du fond de la mer. Il y aura 2 sites de forage principaux dans la caldeira de Santorin et 2 autres sites à une vingtaine de kilomètres de l’archipel du côté des volcans sous-marins de Christiana au sud-ouest et Kolumbo au nord-est. C’est d’ailleurs pour cela que le JOIDES Resolution est envoyé sur site. Cet ancien navire de forage dédié à l’exploration pétrolière a très rapidement changé de but. Seulement 6 années après sa mise en service, il est reconverti en navire de forage de recherche. Placé sous la houlette du programme scientifique IODP, le navire explore depuis le milieu des années 1980 les fonds marins.

? Une des activités phares à Santorin est l’excursion en bateau jusqu’au volcan encore actif au centre de la caldeira.

Cliquez ici pour voir cette activité ou accéder à toutes les activités réservables.

Long de 144m et surmonté d’un derrick de 60m, le bateau peut descendre ses tubes de forage jusqu’à 9000m. Les falaises à-pic de Santorin et l’eau profonde dans la caldeira restent toutefois totalement à la portée du navire de forage qui ne devrait pas cumuler plus de 800m de tubes sous le fond de la mer. Le navire dispose en plus de laboratoires et d’outils pour sectionner les carottes réalisées ainsi que d’instruments d’analyses qu’il est possible d’utiliser au fond du trou de forage. Les scientifiques analyseront les carottes de 6cm à la recherche de matière organique au milieu des sédiments et pourront remonter dans le temps jusqu’à 3 millions d’années. De retour sur terre, les scientifiques pourront analyser la composition chimique des carottes extraites du sous-sol marin.

En savoir plus : le détail de l’expédition sur le site du navire scientifique et sur le site de l’IODP.