C’est une histoire qui semble ne jamais finir. Pourtant, les scientifiques se rapprochent peu à peu du but et l’Atlantide ressemble de plus en plus à la civilisation minoenne qui a connu une fin tragique avec, notamment mais pas seulement, l’explosion du volcan de Santorin.

Le volcan de Santorin s’est réveillé plusieurs fois. 18000 ans, mais aussi 3600 ans et 1600 ans avant notre ère. Toutes ces activités volcaniques n’ont pas été dévastatrices.

La grosse explosion, celle qui fit vida la chambre magmatique qui s’affaissa et provoqua un cratère gigantesque de plusieurs centaines de mètres de profondeur au milieu de Santorin attira l’eau de la Mer Égée. Les mouvements d’eau en résultant entraînèrent la création d’un tsunami qui partit dans toutes les directions et toucha la plupart des rives de la Méditerranée.

Au moins 3 vagues de plus de 20m de haut balayèrent ainsi les rivages des îles les plus proches, Crète en tête avec des avancées d’eau plusieurs centaines de mètres à l’intérieur des terres. De quoi détruire la majorité des habitations situées proche du rivage.

Platon, dans plusieurs de ces ouvrages (le Timée et le Critias), fait état du monde mythique de l’Atlantide et de sa rapide disparition. Mais les dates de coïncident pas. D’un côté, les archéologues se basent sur l’étude comparative des styles de céramique et sur la datation au carbone 14 mais les 2 méthodes ont leurs travers (pour le carbone 14, c’est le soleil qui influe sur les calculs – et du soleil, il y en a sur Santorin).

La dendrochronologie au secours des archéologues

Une récente étude utilise la dendrochronologie, c’est à dire l’étude des cernes des arbres. Pour le chercheur Charlotte Pearson de l’université de l’Arizona, après avoir étudié plus de 80 arbres particulièrement anciens sur plusieurs continents et après avoir couplé ces résultats avec des mesures de radiocarbone, les dates de l’explosion du volcan de Santorin collent mieux avec les datations des archéologues : entre 1600 et 1525 avant notre ère.

Entre 3500 ans avant JC (estimations précédentes) et 1600 avant JC selon les archéologues, les estimations nouvellement obtenus se rapprochent clairement des chiffres des archéologues.

Le mythe de l’Atlantide avec sa civilisation engloutie ferait alors référence à la civilisation minoenne. Jusqu’à la prochaine expertise scientifique.