Ormos et l’ancien port Skala

Ormos et l’ancien port Skala

Le quartier d’Ormos présente peu d’intérêt, autant être franc. Situé sur la partie Ouest de l’île principale de Santorin juste sous Fira, il se situe, hélas, tout en bas de la caldeira coincé entre la falaise d’un côté et la mer de l’autre. C’est ici que se trouve le port Skala ou accostent les navettes des bateaux de croisières qui mouillent au centre de l’archipel. Attention, à ne pas le confondre avec le port Athinios qui est utilisé par les ferries et qui est situé plus au Sud et accessible en voiture.

Skala, c’est le nom du vieux port qui a été largement bétonné et aménagé pour recevoir le public depuis la mer. Les lieux sont néanmoins exigus et ne donnent pas vraiment une première bonne impression.

Ormos est donc un lieu de passage. C’est ici que l’on arrive par bateau, c’est ici que l’on peut prendre une embarcation pour aller à Oïa ou sur les autres îles et îlots et c’est ici aussi que l’on part de Santorin par la mer. Les lieux sont donc fonctionnels et (plus ou moins) organisés pour diriger les passagers vers le sommet de l’île ou vers le bon bateau. Bref, on est content d’arriver à Ormos et on l’est encore plus de le quitter.

Tout en longueur, le quartier d’Ormos et le vieux port accueille quelques bâtiments sans charme qui mettent à disposition les équipements et services suivants : boutiques de souvenirs (duty free), restauration rapide et buvette, excursions en bateau. Et pour rejoindre le sommet, 4 solutions sont possibles :

  • Le téléphérique pour monter rapidement (260m quand même entre Ormos et Fira au sommet de la falaise) ;
  • Les escaliers avec leurs presque 600 marches ;
  • Les ânes qui se partagent le chemin avec les piétons courageux ;
  • Le bateau-taxi pour rejoindre un autre port puis prendre un taxi.

Que voir et que faire à Ormos ?

Côté hébergement, patrimoine, culture et distractions, rien d’intéressant à Ormos. Il faut donc éviter de louer à cet endroit ou de se laisser séduire par les offres de vendeurs à la sauvette qui ne manquent pas de profiter de la cohue liées aux débarquements des croisiéristes pour tenter de refourguer des biens douteux.

Par contre, les activités nautiques proposées au départ d’Ormos valent tout à fait celles que l’on trouve ailleurs.