Les minoens de Santorin sont-ils allés jusqu’en Asie ?

Dans les fouilles archéologiques d’Akrotiri sur l’île principale de Santorin se trouvent des vestiges archéologiques très intéressants. Outre l’importance historique des fouilles et la grande étendue du site qui est loin d’avoir révélé tous ces secrets, on ne peut qu’être impressionné par les fresques retrouvées dans les maisons. De grandes tailles et particulièrement bien conservées pour certaines, il s’agit d’une fenêtre sur la culture minoenne et elles apportent autant de questions de réponses que de questions sur les habitants de Santorin juste avant la grande éruption de l’antiquité.

Au delà des couleurs et des scènes représentées, c’est ici un détail qui nous intéresse à travers la très belle fresque dite des « Singes bleus« . Ces singes de couleur gris-bleu n’existent pas à l’état naturel en Grèce. Ils ne se retrouvent pas non plus sur les rives de la Méditerranée. Par contre, ils sont aussi représentés sur des fresques à Cnossos en Crète et on sait aujourd’hui que Santorin, la Crète et l’Égypte avaient des relations commerciales.

Tout d’abord, ces singes avaient été identifiés comme des macaques de Barbarie ou comme des babouins olive (que l’on trouve en Égypte). Mais la chercheuse Marie Nicole Pareja de l’Université de Pennsylvanie, spécialiste de l’age de Bronze et ayant publié un livre sur l’iconographie des singes à cette même époque sema le doute lorsqu’elle identifia une espèce de singe représentée comme étant un langur, singe vivant dans le sous-continent indien au niveau de l’actuel Pakistan.

👍 Une des activités phares à Santorin est l’excursion en bateau jusqu’au volcan encore actif au centre de la caldeira.

Cliquez ici pour voir cette activité.

Entre la civilisation de l’Indus et la Grèce, il y a bien plus de trajet à parcourir qu’entre la Grèce et l’Égypte. Le peintre a-t-il vu ce singe en allant sur place ? Le singe a-t-il été ramené de si loin et a-t-il été exposé quelque part sur les rives de la Méditerranée ?  Les petits singes sont-ils passés par les cages des marchands via la Mésopotamie (actuelle Irak) qui avait des relations commerciales aussi bien avec la civilisation de l’Indus qu’avec l’Égypte ?