Fira est la capitale de Santorin. Mais sur le web et dans les guides touristiques, on trouve aussi les orthographes Thira, Théra et même Chora. Pourquoi ?

Le grec moderne utilise Fira (que l’on voit écrit en grec Φηρά). Mais un peu partout, les anciennes graphies sont visibles. Les établissements locaux qui accueillent les visiteurs (surtout les locations) utilisent des dérivés et prennent des libertés avec l’orthographe : façon de se différencier plutôt simple mais qui ne facilite pas forcément la compréhension. Déjà que l’alphabet grec est difficile à appréhender pour une personne qui utilise l’alphabet latin, il cumule 2 difficultés supplémentaires : 24 lettres qui ressemblent parfois à l’alphabet latin mais qui ne se prononcent pas forcément pareil et une grammaire à déclinaisons qui fait que le même mot ne s’écrit pas pareil suivant le contexte.

Le nom du village de Fira viendrait soit du nom de l’île (c’est un des villages les plus anciens de l’île), soit de l’adjectif « pyrros » qui a évolué en « fyros » et qui correspond à la couleur des flammes : jaune, rouge et toutes les variations entre-deux et accessoirement la couleur des roches volcaniques de l’île.