Musée archéologique de Thira

Musée archéologique de Thira

Parmi les visites à faire liées au patrimoine historique, le musée archéologique de Thira fait partie des lieux qui mérite un détour. Il n’y a pas beaucoup de musées sur l’archipel et l’archéologie à la chance d’être valorisée. Normal, la Grèce est un pays qui a de nombreux chantiers de fouilles et une très riche histoire associée à l’antiquité. La Grèce antique a dominé et rayonné sur la Méditerranée pendant plusieurs siècles.

Ce musée situé, dans la capitale de l’île, montre de belles pièces historiques extraites des fouilles ayant eu lieu sur l’île principalement dans l’ancienne Thera (dans le cimetière notamment) mais aussi, dans une moindre mesure sur le site d’Akrotiri et sur le rocher de Christiana au sud-est de Santorin.

Certaines des plus belles trouvailles ont quitté l’île pour rejoindre les grands musées du pays mais il reste sur place de quoi passer un peu de temps à déambuler entre les collections présentées. Le visiteur pourra admirer des inscriptions épigraphiques, des pierre tombales, des stèles funéraires et des sculptures datant de la période archaïque (-600 avant JC) jusqu’à la période romaine (470 après JC). Sont aussi exposés des figurines en argile, des amphores et des vases datant de la période géométrique (-900 avant JC) jusqu’à la fin de l’époque hellénistiques (-31 avant JC).

👍 Une des activités phares à Santorin est l’excursion en bateau jusqu’au volcan encore actif au centre de la caldeira.

Cliquez ici pour voir cette activité ou accéder à toutes les activités réservables.

Le visiteur pourra découvrir une très belle statue d’un homme nue nommée Kouros ou encore un très grand vase décoré de quatre navires. Plus anecdotique, un gros rocher de presque 500kg porte l’inscription gravée d’un certain Eumastas qui aurait réussi à soulever le poids à mains nues.

Ce musée date de 1960. Il remplace l’ancien, datant de 1902 et détruit par le tremblement de 1956. Le musée est propre mais pas de toute jeunesse. Le calme et l’absence de public contraste avec la foule de l’extérieur. Musée classique et sobre donc, avec ses vitrines et ses objets exposés avec de petites inscriptions à côté des pièces présentées. Point très positif, les explications sont disponibles en français. Le musée ne séduira clairement pas les plus jeunes qui le trouveront monotone. Les amateurs de Grèce antique apprécieront la richesse et la variété des éléments exposés et la qualité de la documentation proposée.

Informations pratiques sur le musée archéologique de Thera

Le musée est situé en plein centre ville non loin du téléphérique. Le bâtiment est d’apparence banale et accessible uniquement à pied. Il se trouve néanmoins facilement. Les horaires d’ouverture sont variables (il faut venir sur place pour vérifier). Il est intéressant de prendre le billet d’entrée cumulé avec les autres musées afin de profiter de tarifs plus intéressants. Le prix de l’entrée seule est très abordable, c’est une belle surprise, mais on fait néanmoins très vite le tour des quelques pièces que comporte le musée – de 30 minutes à 2h suivant les visiteurs.

C’est donc une visite qu’il faut faire en complément d’une autre activité. Il est ainsi possible d’agrémenter une demi-journée avec un trou dans le planning avec la découverte de ce musée. Par contre, pour apprécier au mieux la visite de ce musée, il est recommandé de se rendre d’abord sur le site de l’ancienne Thera ou sur le site de fouilles d’Akrotiri.

Attention, enfin, à ne pas confondre ce musée avec le musée préhistorique qui est à seulement 500m plus au sud.