Exo Gialos Karteradou et Exo Gialos Thiras

Exo Gialos Karteradou et Exo Gialos Thiras

Sur la façade Est de l’île principale de Santorin se trouvent deux quartiers en dehors des routes touristiques : il s’agit d’Exo Gialos Karteradou (à ne pas confondre avec Karterados) et d’Exo Gialos Thiras. Espacés d’un peu plus de 500m l’un de l’autre, ces deux quartiers résidentiels sont surtout recherchés pour leurs plages et leur éloignement de la foule.

Exo Gialos Thiras et Exo Gialos Karteradou sont situés du côté opposé aux falaises qui ont fait la réputation de Santorin. Depuis la côte Ouest de l’île qui plonge à pic dans la mer Égée, le terrain descend en pente douce vers la côte Est. Les deux quartiers bénéficient donc d’une belle vue sur les îles situées à l’Est (Anafi, le rocher d’Anydros). La vue est donc charmante mais ce n’est pas la vue coup de cœur de Santorin. Ici, les maisons sont construites sur du plat, espacées et entourées de champs cultivés. La mer est accessible à pied facilement et la baignade se fait loin de la foule.

Exo Gialos Karteradou est situé au Nord de Monolithos. Il est possible de rejoindre le quartier en longeant la plage ou en empruntant un des nombreux chemins non goudronné.

👍 Une des activités phares à Santorin est l’excursion en bateau jusqu’au volcan encore actif au centre de la caldeira.

Cliquez ici pour voir cette activité.

Exo Gialos Thiras se trouve encore un peu plus au Nord. Depuis Exo Gialos Karteradou, il est possible de rejoindre le quartier en coupant à travers champ ou en longeant la plage ou de faire un crochet par la route en rejoignant une des grandes routes qui traverse l’île du Nord au Sud.

Ce qu’il faut voir et faire

  • Le long de la plage, il y a de petites falaises joliment sculptées par l’érosion. On distingue aussi ça et là des constructions troglodytes dans ces mêmes falaises : c’est ici que les pêcheurs entreposent leurs embarcations et leur matériel. Les plages sont vastes et peu fréquentées même s’il s’agit des plages les plus proches de Fira. Il n’y a pas d’ombre. À noter que les transats ne sont payants que dans la limite des zones d’exploitation des commerçants. En s’éloignant un peu, il est possible de poser sa serviette sans être embêté ;
  • La petite chapelle de Saint Nicolas situé à proximité immédiate du port et de la plage de Kanakari est plaisante mais l’église Saint Jacques situé à moins de 100m dans les terres est autrement plus belle ;
  • Les plages tout le long de la côte. La plage de Gialos Karteradou est propre et gratuite. La plage de graviers noirs de Kanakari est superbe ;
  • Les quelques restaurants de spécialités de la mer méritent le détour mais attention à l’addition qui peut être salée.

Loger sur place

Comme les lieux sont surtout résidentiels, il n’y a que trop peu de petits commerces. L’animation en dehors des plages est nul. Choisir Exo Gialos Karteradou ou Exo Gialos Thiras exige donc un véhicule pour pouvoir être autonome. Côté logement, l’offre est pauvre comparée aux autres lieux de l’île. On trouve des villas luxueuses dans ces deux quartiers excentrés. Avec piscine (incontournable). On trouve aussi des logements dans des résidences.

Attention aux logements situés sur Exo Gialos Karteradou. L’aéroport est pile dans l’axe et il faut bien vérifier sur une carte si le point de chute que vous pressentez n’est pas géographiquement trop proche de la piste.

Se déplacer vers Exo Gialos Karteradou et Exo Gialos Thiras

Depuis Monolithos (aéroport ou plage), il faut compter une trentaine de minutes à pied. En voiture, 10 minutes.

Pour rejoindre Thira (moins de 5km), il faut compter 45 bonnes minutes à pied (et ça monte – 200m de dénivelé) ou une dizaine de minutes de voiture. Oïa est plus loin (15km) mais le trajet ne prend pas plus de 30 minutes.

Le bus passe par Vourvoulos (au Nord) et par Monolithos (au Sud) ainsi qu’à Thira.