Monolithos

Monolithos

Monolithos est un des villages de Santorin. Pas le meilleur mais pas le pire non plus. Le principal défaut de Monolithos réside dans l’aéroport international qui longe le village de bout en bout. Autant dire que si c’est la tranquillité qui est recherchée, alors Monolithos n’est pas le bon point de chute.

Monolithos se situe sur la face Est de l’île principale de Santorin (donc pas du côté de la caldeira et de ses somptueux panoramas avec maisons accrochées à la falaise). Auparavant, c’était un îlot et ce n’est que depuis la première explosion du volcan que Monolithos a rejoint l’île principale.

Ici tout est plat et ça rend la vie quotidienne plus pratique : c’est pourquoi Monolithos est aujourd’hui encore un village de pêcheur et on y trouve un port qui abrite les embarcations de pêche des habitants. C’est le seul port du village mais auparavant une autre tentative avait été entreprise plus au Nord.

Kamari se trouve au Sud à 5km en passant par Perivolia et en longeant la piste de l’aéroport. Au Nord, le quartier de Panagia Kalou se trouve à 10min de voiture. En direction de l’Ouest,  Fira est accessible en moins de 15min (notamment en bus). La route est cependant en montée constante et sans moteur, il faut de bons mollets.

La plage tranquille de Monolithos

On y trouve aussi une petite plage paisible de sable noir qui a le mérite d’être moins assaillie que les autres plages de l’île. La plage est protégée par deux digues et tout est ici en pente douce (ce qui est agréable et rassurant avec des enfants). Les jours ou la visibilité est bonne, on aperçoit Anafi à une vingtaine de kilomètre direction plein Est.

Taverne et restaurant permettent de manger pour peu cher du poisson frais. Enfin, quelques arbres bienvenus permettent de profiter d’un peu d’ombre sous le soleil écrasant de l’été et ici, il n’y a pas besoin de payer trop cher pour occuper un transat.

Que voir sur place ?

Deux églises se trouvent à Monolithos dont celle de Aï Yannis (Agios Ioannis) qui s’aperçoit très bien sur son promontoire depuis la piste de l’aéroport. La seconde église orthodoxe, Ayia Mapyapita rentre pile poil dans le cliché : toute blanche avec une jolie coupole bleue et un beau dallage au sol.

À part la pêche, c’était l’agriculture et surtout la culture de la tomate qui faisaient tourner l’économie locale : l’œil aguerri distinguera peut-être les restes d’une ancienne coopérative agricole ou les reste de l’usine de concentré de tomates.

Loger à Monolithos

Le principal intérêt de Monolithos est la proximité immédiate de l’aéroport et des moyens de déplacements. Sans être aussi recherchée que les pieds à terre avec vue sur la caldeira, Monolithos reste une position centrale bien pratique pour se déplacer sur l’île.

On trouve beaucoup de locations sur Monolithos. Des maisons mais aussi des hôtels et des appartements. À condition d’aimer prendre le bus, c’est un bon compromis qualité/prix.