Ce qui fait que Santorin est si belle c’est en partie à cause de ses très jolies habitations aux formes géométriques simples et aux belles couleurs blanches et bleus. Ce type d’architecture a un nom, c’est l’architecture cycladique et elle est partagée avec d’autres îles proches de Santorin dans les Cyclades mais aussi avec des îles des Sporades (archipel voisin mais bien plus au Nord).

Ce type d’architecture est parfois appelé à tort architecture des îles grecques. À tort car la majorité des autres îles de Grèce n’ont pas adopté ce type de constructions.

Santorin, les maisons

Les constructions sur Santorin sont imbriquées les unes avec les autres

L’architecture cycladique à travers les siècles

La culture des Cyclades apparaît dès l’époque du bronze et l’influence principale est alors celle de la civilisation minoenne. On retrouve certaines touches propres à la Crête (certains motifs) et plus tard, on ressent l’influence de l’architecture dorienne.

Opportunistes, les premiers habitants investirent les nombreuses grottes d’origine volcanique. Puis décidèrent de fermer leurs entrées avec les premières parois. Par la suite, divers ajouts furent réalisés sur ces habitations : soit externes via de nouvelles extensions en dur, soit via des décorations à l’intérieur des grottes.

Ce furent aussi bien des parois lisses faites en chaux afin de minimiser l’humidité que des décorations purement esthétiques : voûtes en berceau plus ou moins complexes. Comme les roches sont tendres, l’homme les a sculpté en créant des niches ou des bancs à même la roche ou bien plus : escaliers, plans inclinés, nouvelles pièces, caves, citernes…

Avec la domination de Venise, une architecture un peu plus « carrée » et conventionnelle arrive. S’il ne reste plus grand trace des châteaux, les secteurs d’Oïa et Fira avec leurs rues à angles droits en sont l’exemple toujours visible aujourd’hui.

firostefani proche de fira

Maisons troglodytes et courbes sur maisons traditionnelles

L’habitat des Cyclades et de Santorin

Mais ce qui caractérise l’habitat des Cyclades c’est surtout des constructions de forme cubique. Les toits en terrasse servaient auparavant à collecter l’eau de pluie car il n’y a pas de source sur Santorin et les sols volcaniques n’arrangent pas la conservation de l’eau.

L’architecture cycladique ne s’arrête pas aux formes cubiques, c’est aussi l’ensemble des caractéristiques suivantes :

  • Dans les Cyclades, la roche souvent volcanique ne manque pas. On ne peut pas en dire autant du bois qui pousse très mal sur les sols volcaniques. Aussi, il faut construire sans bois ou importer des poutres. Les constructions sont donc plus simples, plus ramassées et plus massives. Elles font classiquement 4m par 3m et chaque étage fait entre 2,5m et 3m de haut.
  • Comme le sol bouge beaucoup, les constructions sont limités à 2 étages (3 exceptionnellement).
  • Les reliefs sont souvent abrupts ce qui conduit à des constructions s’étageant sur plusieurs niveaux. En épousant la forme du terrain, les maisons et les ruelles s’adaptent à l’environnement. Pas l’inverse. On trouve donc des villages avec des voies tortueuses, parfois très raides ou faisant d’étonnants détours. Les volées de marche sont nombreuses et on peut trouver plusieurs niveaux et demi-niveaux même dans les petites habitations.
  • Pour se protéger du soleil, plusieurs astuces ont été élaborées au fil du temps :
    • des façades blanches pour refléter le soleil,
    • des fenêtres minuscules mais des ouvertures traversantes pour limiter l’entrée de la chaleur et permettre des courants d’airs,
    • des murs épais de 60 à 80cm,
    • des ruelles étroites pour favoriser l’ombre.
  • Sur Santorin, on trouve d’autres particularités : par exemple les habitats troglodytes qui permettent de composer avec le relief particulièrement sévère et de profiter de la fraîcheur au niveau de la roche.
  • Les attaques pirates des siècles passées forcèrent aussi les habitants à vivre groupé et loin de la mer car c’était plus facile de se défendre. On appelle ces regroupements des chôra.
  • Pour protéger les arbres contre le soleil, insectes et champignons, jusqu’à 1m de hauteur, les troncs sont peints en blanc. Il en va de même pour les trottoirs, murets et autres petites constructions.
  • La chaux blanche se délavant, les habitants redonnent une couche après chaque hiver et refont une beauté à leurs habitations pour les beaux jours. La chaux permet aussi aux murs de respirer. C’est un revêtement « écolo ».
  • Les murs et les bords de maisons arrondis permettent aux vents violents de « glisser » plus facilement sur les constructions.
santorin, vue sur les îles

Les typiques coupoles bleues de Santorin

Pourquoi blanc et bleu ?

Les couleurs blanches et bleus proviennent d’une drôle d’anecdote. Le blanc a déjà été évoqué plus haut (lutter contre la chaleur) et est présent depuis très longtemps mais le bleu suit une décision politique.

En 1936, le premier ministre grec a voulu représenter la mousse des vagues (blanches) sur la mer Égée et dans le ciel (bleu). Ce sont d’ailleurs couleurs du drapeau de la Grèce. En 1967, le gouvernement militaire changea les règles et exigea que toutes les maisons soient peintes de blanc exclusivement. Avec quelques autorisations et passe-droits, certaines habitations purent être peintes légèrement différemment.

La situation n’est toujours pas clairement tranchée et le ministère de la Culture aujourd’hui encore réfléchit à revoir ces fameuses couleurs.