Imerovigli

Imerovigli

Imerovigli est un village situé entre Fira et Oïa sur l’île de Santorin. Particulièrement bien situé pour les vacanciers, Imerovigli se trouve du bon côté de l’île principale, avec une vue incroyable sur la caldeira en surplomb de la falaise au dessus de la mer Égée. Imerovigli est surtout connu pour être un point de passage en Fira et Oïa : le sentier de randonnée le plus parcouru de l’île passant à travers le village.

Imerovigli correspond pile poil aux vues de rêve de Santorin : les maisons blanches et bleues, la vue sur la mer avec la falaise, les piscines à débordement, les couchers de soleil à couper le souffle… c’est ici. C’est aussi à Fira et Oïa mais très clairement, Imerovigli fait partie des top destinations de l’île. On trouve à Imerovigli de nombreux établissements touristiques haut de gamme : restaurants, bars et hébergements avec vue sur la caldeira et salles troglodytes. Revers de la médaille, les prix y sont plus élevés que dans les autres lieux moins recherchés.

Les ruelles pavées et les petits commerces font du cœur du village un lieu agréable pour se balader, s’installer en terrasse pour profiter d’une boisson ou d’une petite douceur locale et effectuer quelques courses de première nécessité.

Imerovigli, entre Fira et Oïa

Skaros sur Santorin

Depuis le chemin reliant Oïa à Fira, le rocher de Skaros

Imerovigli prolonge la localité principale Fira au Nord en passant par le quartier de Firostefani. Le village se trouve à 2km de la capitale de l’île. En continuant plus au Nord, on trouve Finikia qui mène au village d’Oïa à un peu plus de 10km.

Le village, à l’écart de la route principale qui traverse l’île du Nord au Sud promet une relative tranquillité sans pour autant être loin de tout. Entre Fira et Imerovigli, il n’y a plus vraiment de délimitation et l’extension des deux localités forme désormais un ensemble homogène et ininterrompu de bâtiments. Si on regarde vers l’Est, Vourvoulos est le village le plus proche d’Imerovigli mais il ne dispose pas de la vue de rêve.

Imerovigli c’est aussi un vrai village habité à l’année même si sa population ne dépasse pas 1000 âmes en hiver. Le village existe d’ailleurs depuis plusieurs centaines de siècles : les habitants avaient choisi le lieux pour sa position géographique en hauteur (330m, le point le plus haut des falaises de l’île !) permettant de surveiller les allers et venues en provenance de la mer et se protéger des raids de pirates. Imerovigli peut d’ailleurs se traduire par « observatoire du jour » (« imera » = jour et « vigla » = vigie) et on trouve parfois le surnom de « balcon de la Mer Égée » pour désigner Imerovigli.

Ce qu’il faut voir à Imerovigli

  • Le rocher de Skaros. Sur une carte, on distingue clairement une avancée de terre dans la mer au niveau d’Imerovigli : c’est le rocher de Skaros, un point de vue qui mérite le détour. En poussant la balade jusqu’au bout du rocher, une petite chapelle, Theoskepasti, récompensera les randonneurs qui auront fait l’effort de pousser l’expédition jusqu’à ce point. La balade est vertigineuse mais le sentier est plutôt bien aménagé avec des marches sur les portions les plus raides ;
  • La citadelle vénitienne de Skaros, construite au début du 13ème siècle par le militaire Marco Sunado après la conquête de nombreuses îles de mer Égée, et désormais en ruine depuis plus de 2 siècles, mérite un crochet. Si le château est en ruine (il n’y a vraiment plus rien à voir) c’est à cause d’un tremblement de terre car en plus de de 600 ans, il n’a jamais été conquis. À cumuler avec une balade au rocher de Skaros ;
  • Le monastère d’Agios Nikolaos et les églises Anastati et Timios Stavros;
  • Le coucher de soleil ;

Se loger sur Imerovigli

Piscine grand luxe à Santorin

La piscine de l’hôtel Grace à Imerovigli

Imerovigli est un peu la cité dortoir de luxe pour délester Fira. Dit comme ça, ce n’est pas très vendeur, pourtant le village mérite sérieusement d’être étudié. Après le tremblement de terre de 1956, le village a été déserté. Les constructions actuelles sont essentiellement des nouvelles constructions et ce que le vacancier perd en authenticité est contrebalancé en praticité et en confort.

Imerovigli est un idéal comme point de chute pour celles et ceux qui veulent être près de tout sans subir les inconvénients de la foule et profiter en même temps de très belles prestations et d’une vue de carte postale. Les prix sont élevés et il est plus facile de trouver un hébergement de luxe avec vue et piscine qu’un logement plus basique mais plus abordable.

Deux points de vigilance concernant les hébergements à Imerovigli :

  • Comme avec tous les villages ayant vue sur la caldeira, bien regarder sur un carte pour vérifier qu’il y a bien la vue. Il n’y a pas vraiment de risque avec les locations et les hôtels situés les plus à l’Est et grignotant la falaise mais ce n’est pas forcément le cas avec ceux situés un peu plus haut en direction de l’Est.
  • Bien vérifier aussi les possibilité d’approche et de stationnement. Autant, il y a des places sur le haut du village, autant il peut être difficile de trouver ou se garer lorsque l’hébergement choisi est à flanc de falaise : volées de marche à franchir à pied et transport de valises à la main nécessaires.

Se déplacer vers Imerovigli

  • Idéalement placé, le village permet de rejoindre Fira en moins de 15 minutes à pied. Et Oïa en 1h par le sentier de la falaise ;
  • En voiture, il faut compter 20 minutes en voiture en direction de Oïa et 10 minutes vers Fira ;
  • L’aéroport international est à 8km et moins de 15 minutes en voiture ;
  • Aleternative à la voiture et à la marche à pied, il y a le bus qui passe par Imerovigli (centre du village) : il s’agit de la ligne reliant Fira à Oïa ;
  • Pour aller à la plage, il faut marcher ou prendre la voiture. Rien à moins de 10km (plages du Nord Est de l’île). C’est l’inconvénient d’être au dessus de la falaise !