Emporio

Emporio

Emporio est un village de Santorin (parfois écrit Emborio ou Nimborio) situé sur l’île principale dans la partie Sud et éloigné de la mer. C’est donc un paysage différent qui s’offre aux visiteurs et qui tranche avec les clichés habituels de Fira et Oïa qui se trouvent respectivement à 10 et 25km.

La plupart des visiteurs traversent Emporio s’en s’y arrêter. Sur les bords de la route principale, rien de très engageant, c’est vrai. Par contre, celui qui s’arrête et prend le temps de visiter l’intérieur du village découvrira un charmant labyrinthe de ruelles et de passages voûtés datant de l’époque médiévale.

À la différence des autres localités de Santorin, ce qui marque à Emporio, c’est le calme. Bref, c’est un village hors des sentiers touristiques qui plaira à celles et ceux qui recherchent un lieu plutôt central, tranquille et avec une vraie histoire.

Emporio sur Santorin

L’accès à la mer le plus proche se trouve sur la face Est de l’île du côté de Perissa et d’Agios Georgios. À peine plus loin, plein Sud se trouve Vlichada, son port et la plage. À l’Ouest, Akrotiri se trouve à 5km. Au Nord, se trouve une imposante montagne de 567m (c’est le point culminant) qui offre un très beau panorama sur toute la face Sud de l’Île. C’est ici, dans un cadre un peu dénaturé par les relais télé que se trouve le monastère Profitis Ilias.

En contrebas, Emporio est situé dans une grande plaine et fait le trait d’union entre Fira d’un côté et Akrotiri et la face Est. Lieu de passage et de commerce (le mot grec emborio se traduit par commerce en français), ce village est le plus important de cette partie de l’île.

C’est aussi un des villages les plus anciens de l’île. On voit encore, sur les flancs des reliefs (colline de Gavrilos) des moulins, témoins d’une époque révolue et de nombreuses églises. 6 d’entre eux sont restaurés et 1 se visite en tant que musée. Les habitants du village étaient majoritairement des pêcheurs qui amarraient leur barque à Perissa et faisait le trajet jusqu’à la mer tous les jours.

Le kastelli d’Emporio

Ce type de constructions traditionnelles avait un but : se protéger des attaques pirates. Cet ensemble architectural proposait peu d’entrées et d’ouvertures depuis l’extérieur. D’ailleurs, l’entrée du kastelli est toujours visible et utilisée, c’est « la porte », long tunnel étroit qui permet d’entrer dans le village. Une fois à l’intérieur, vous voila dans le vrai coeur historique du village.

Fort de Goulas

À l’époque ou Santorin était sous la domination de Venise, il y avait ici une des forteresses de l’île qui existe toujours aujourd’hui : situé au Nord du village, c’est la tour et le fort de Goulas, construction carrée qui mériterait une reconstruction, ou tout du moins, une mise en valeur.

La légende veut que ce soient des moines qui aient construit l’édifice et que leurs trésors y soient toujours conservés. Une ancienne chapelle se trouvait dans la tour qui, par un tunnel, rejoignait le kastelli.

Églises d’Emporio

3 églises méritent citation :

  • l’église Saint Nicolas de Marmaris : datant du 3ème siècle avant JC, il s’agit d’un monument funéraire transformé et recouvert de marbres (d’ou son nom) ;
  • l’église Panagia Messani : église du 16ème siècle avec un beau beffroi ;
  • l’église de la Transfiguration du Sauveur date du 19ème siècle et est pavée de très beaux galets.

Venir et loger sur Emporio pour les vacances

Pour les plus beaux paysages et la tranquillité, il vaut mieux choisir un logement sur les hauteurs ou proche du Kastelli. Plus on se rapproche de Perissa et de la mer, plus les hôtels et bâtiments modernes emplissent le paysage. Pour loger sur Emporio, il convient donc de vérifier l’emplacement exact du logement et éviter, si possible, la proximité de la route principale.

Dans tous les cas, la position géographique d’Emporio rend nécessaire un moyen de locomotion. Faire la route à pied jusqu’à la plage ou jusqu’à Fira est faisable mais vraiment ni pittoresque ni agréable. Les bus qui s’arrêtent en plein centre d’Emporio sont une alternative qui ne plaira pas à tous les visiteurs (foule et horaires). Reste donc la location de véhicule.

Depuis l’aéroport, il faut compter une bonne vingtaine de minutes avec passage obligatoire par l’Ouest de l’île (entre Perissa et Kamari, il n’y a pas de route). Faisable très facilement en bus.