Perissa

Perissa

Perissa est la station balnéaire de masse de Santorin. Située au Sud-Est de l’île entre la pointe Sud d’Exomitis et le Mesa Vouno (montagne de 400m au Nord) qui empêche d’accéder à l’autre station balnéaire de Kamari située juste derrière, Perissa est un village dortoir ou les habitations s’enchaînent les unes à la suite des autres derrière une première rangée de bars / restaurants /boites de nuit face à la plage. Village de moins de 1000 personnes l’hiver, Perissa se réveille chaque été et se transforme complètement pour la saison touristique. Ce village est le bon compromis pour les vacanciers qui souhaitent bénéficier de prix ajustés et de nombreuses activités liées à la fête et à la vie nocturne.

Située dans une plaine recouverte de prairie, Perissa s’est construite et récemment densifiée à partir de sa plage. En s’éloignant de quelques centaines de mètres du front de mer, on trouve assez vite des groupes de maisons éparses au milieu des champs. Étant donné la situation géographique, il n’y a pas à Perissa la vue de carte postale de Santorin : pas de falaise, pas de grappes de maisons surplombant les eaux de la mer Égée. À la place, on trouve à Perissa de petits bâtiments blancs et écrus aux formes géométriques et faisant quelques étages seulement avec, par ci par là, quelques coupoles bleues.

La plage de Perissa, longue de plusieurs kilomètres et constituée de sable noir est la principale attraction locale. Les établissements de plage sont nombreux et les activités de loisirs nautique, de plage et de farniente sont situés tout au long de la plage.

Église et ville de Perissa

Habitations et église de Perissa

Que faire et que visiter à Perissa ?

  • Aller à la plage. En fait, il y a plusieurs noms : Perissa, Perivolos et Agis Georgios (du Nord au Sud) mais il n’y a pas de limite bien marquée entre toutes ces plages. Les plages sont organisées avec transats et activités. Sauveteurs, toilettes et douches disponibles. Rochers glissants sous l’eau. Sable noir brûlant. Pas évident de trouver un bout de plage au calme pour simplement poser sa serviette.
  • Profiter des nombreux restaurants de plage. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Pas forcément du typique et du local mais il y a le choix.
  • Faire la fête. Bars et discothèques sont nombreux sur cette partie de l’île. Rivalisant avec les établissements de plage et les restaurants, la plupart des lieux pour faire la fête se trouve à proximité immédiate de la plage. Ne reste plus qu’à faire son choix.
  • Escalader le Mesa Vouno et accéder à l’ancienne Thera. À la différence de l’approche par Kamari, il n’y a pas de route. C’est donc à pied qu’il faudra gravir les 400m qui séparent le sommet. Bouteille d’eau, bonnes baskets et couvre-chef impératif : ça cogne fort, il n’y a pas d’ombre et ça monte raide. Le départ se fait depuis un petit parking au Nord de Perissa et la piste caillouteuse se transforme assez vite en chemin. Minimum 1h de marche.
  • Sur le chemin de l’ancienne Thera se trouve une chapelle accrochée à flanc de montage : c’est Panagia Katefiani. Jolie vue sur Perissa et la mer et balade rapide avec une dizaine de minutes de marche d’approche seulement. L’eau qui coule contre la paroi est réputée miraculeuse.
  • Au Nord de Perissa se trouve aussi une très grande église (église de la croix sacrée) face à la plage dotée de 5 dômes et d’un clocher de 5 étages.
  • Le musée des fossiles et des minéraux situé à côté de l’église principale permet de voir de belles pièces fossilisées : plantes et animaux notamment découverts sur place.
Chapelle sur les hauteurs de Perissa

Perissa : chapelle à flanc de montagne

Aller à Perissa

👍 Une des activités phares à Santorin est l’excursion en bateau jusqu’au volcan encore actif au centre de la caldeira.

Cliquez ici pour voir cette activité.

Le relief contraint les visiteurs à passer par l’Ouest de l’île en passant par Megalochori et Emporio.

  • Depuis Fira, il y 13km à faire pour venir jusqu’à Perissa. En voiture, il faut compter une vingtaine de minutes.
  • Depuis l’aéroport, 25 minutes de voiture sont nécessaires pour faire les 13km qui sépare les pistes de Perissa.
  • Le bus dessert Perissa de façon très régulière.
  • Depuis le Nord de Perissa, le taxi maritime rejoint Kamari par la mer. Rapide et pratique.

Se loger sur Perissa

Cité balnéaire récente, Perissa souffre, en été, de la foule et du bruit. Ce sont donc les deux points majeurs à garder à l’œil.

  • Pour un séjour festif ou l’on dort peu, la localisation est peu importante et il faudra alors cibler le camping de la plage, l’auberge de jeunesse ou les locations de chambre au plus près de la mer.
  • Pour faire de bonnes nuits, il faudra impérativement s’éloigner des zones de passage et des lieux ouverts la nuit. Vous éviterez donc le front de mer et les habitations donnant directement sur les rues les plus passantes. En choisissant un pied à terre situé à 1 ou 2 rues en retrait, la plupart des soucis seront levés quant au bruit. Malgré tout, une vérification sur carte s’impose afin de vérifier qu’il n’y a pas un établissement festif à deux pas.

On trouve sur Perissa beaucoup d’hôtels et d’appartements au sein de résidences de tourisme. Les constructions sont récentes. Perissa étant plat, les vues sur la mer ne sont pas courante. Les piscines privées, par contre, sont nombreuses et beaucoup d’établissements proposent des piscines accessibles aux vacanciers. En montant sur les pentes bordant la plaine de Perissa, on trouve alors de belles villas, plus isolées mais avec espace et vue.

Aucun problème pour se garer ou pour faire ses courses sur Perissa. Petits magasins, supérettes et toutes sortes de commerces sont accessibles et ferment tard.